Allez, venez, Milord! Vous asseoir a ma table;
Il fait si froid, dehors, ici c'est confortable.
Laissez-vous faire, Milord et prenez bien vos aises,
Vos peines sur mon coeur et vos pieds sur une chaise.
Je vous connais, Milord, vous ne m'avez jamais vue.
Je ne suis qu'une fille du port, qu'une ombre de la rue...

Pourtant je vous ai frole quand vous passiez hier,
Vous n'etiez pas peu fier, Dame! Le ciel vous comblait:
Votre foulard de soie flottant sur vos epaules,
Vous aviez le beau role, on aurait dit le roi...
Vous marchiez en vainqueur au bras d'une demoiselle.
Mon Dieu!... Qu'elle etait belle... J'en ai froid dans le coeur...

Allez, venez, Milord! Vous asseoir a ma table;
Il fait si froid, dehors, ici c'est confortable.
Laissez-vous faire, Milord et prenez bien vos aises,
Vos peines sur mon coeur et vos pieds sur une chaise.
Je vous connais, Milord, vous ne m'avez jamais vue.
Je ne suis qu'une fille du port, qu'une ombre de la rue...

Dire qu'il suffit parfois qu'il y ait un navire
Pour que tout se dechire quand le navire s'en va...
Il emmenait avec lui la douce aux yeux si tenders
Qui n'a pas su comprendre qu'elle brisait votre vie.
L'amour, ca fait pleurer comme quoi l'existence.
Ca vous donne toutes les chances pour les reprendre apres...

Allez, venez, Milord! Vous avez l'air d'un mome!
Laissez-vous faire, Milord, venez dans mon royaume:
Je soigne les remords, je chante la romance,
Je chante les milords qui n'ont pas eu de chance!
Regardez-moi, Milord, vous ne m'avez jamais vue...
...Mais vous pleurez, Milord? Ca je l'aurais jamais cru!

Allez, venez, Milord! Vous asseoir a ma table;
Il fait si froid, dehors, ici c'est confortable.
Laissez-vous faire, Milord et prenez bien vos aises,
Vos peines sur mon coeur et vos pieds sur une chaise.
Je vous connais, Milord, vous ne m'avez jamais vue.
Je ne suis qu'une fille du port, qu'une ombre de la rue...

Pourtant je vous ai frole quand vous passiez hier,
Vous n'etiez pas peu fier, Dame! Le ciel vous comblait:
Votre foulard de soie flottant sur vos epaules,
Vous aviez le beau role, on aurait dit le roi...
Vous marchiez en vainqueur au bras d'une demoiselle.
Mon Dieu!... Qu'elle etait belle... J'en ai froid dans le coeur...

Allez, venez, Milord! Vous asseoir a ma table;
Il fait si froid, dehors, ici c'est confortable.
Laissez-vous faire, Milord et prenez bien vos aises,
Vos peines sur mon coeur et vos pieds sur une chaise.
Je vous connais, Milord, vous ne m'avez jamais vue.
Je ne suis qu'une fille du port, qu'une ombre de la rue...

Dire qu'il suffit parfois qu'il y ait un navire
Pour que tout se dechire quand le navire s'en va...
Il emmenait avec lui la douce aux yeux si tenders
Qui n'a pas su comprendre qu'elle brisait votre vie.
L'amour, ca fait pleurer comme quoi l'existence.
Ca vous donne toutes les chances pour les reprendre apres...

Allez, venez, Milord! Vous avez l'air d'un mome!
Laissez-vous faire, Milord, venez dans mon royaume:
Je soigne les remords, je chante la romance,
Je chante les milords qui n'ont pas eu de chance!
Regardez-moi, Milord, vous ne m'avez jamais vue...
...Mais vous pleurez, Milord? Ca je l'aurais jamais cru!

Лучшие MP3 треки, добавленные в наш музыкальный каталог за 08/12/2016